Croix de Saint Jacques (ou de Santiago)

 

 

La croix de Saint Jacques : honneur et combativité 

Croix de Saint Jacques (de Compostelle) ou croix de Santiago, vous pouvez l'appeler de plusieurs manières, mais elle renvoie toujours à la même réalité : elle est l'emblème de l'Ordre de Santiago, un ordre de chevalerie du 12ème siècle nommé en référence au saint patron de l'Espagne, Saint Jacques le majeur.

De part ses extrémités stylisées en forme de fleur de lys, la croix de Saint Jacques ressemble en de nombreux point à une croix fleurie, à la différence près que sa branche inférieure est constituée d'une lame d'épée. Pas de doute : la croix de Santiago est bel et bien un symbole chrétien, oui, mais aussi guerrier.

Historiquement, la forme de la croix de Santiago viendrait de l'époque des croisades, où de nombreux chevaliers portaient de petits croix pointues, pouvant ainsi être facilement plantée dans le sol afin que les croyants puissent prier devant.

La croix de Saint Jacques de Compostelle est souvent représentée en rouge vif. Les chevaliers de l'ordre de Santiago  la portaient comme signe distinctif sur leurs capes et leurs bannières. Sur le blanc du tissu, le rouge flamboyant de cet croix devait sans doute être d'une grande beauté...

D'un point de vue plus symbolique aussi, la croix de Saint Jacques a su se démarquer. Les trois fleurs de lys représentent l'honneur immaculé d'avoir vaincu l'ennemi sans faire couler le sang (cela fait référence à une partie de la vie l'apôtre Saint Jacques.

L'épée, elle, peut être associée au caractère chevaleresque de l'apôtre et par exemple faire référence à son martyre. En effet, Saint Jacques fut décapité à l'aide d'une épée. Pour beaucoup, ce partie de la croix de Santiago symbolise plutôt la volonté de prendre les armes pour au nom du Christ et de la Chrétienté.